• Architecture

On ne peut pas comparer win et linux, mais sortons de l'étique et comparons !

Un système a besoin de quoi ? Un noyau, des programmes système, des programmes utilisateurs, les réglages des programmes, des librairies, et des réglages pour chaque utilisateur. En gros c'est ça.

Sous windows 2K/XP, vous avez le noyau NT et les programmes systèmes dans WINNT ou WINDOWS, qui contient aussi system32 (librairies dll). Les programmes utilisateurs sont dans Program Files. Le registre pour tous les réglages du système et des programmes. Documents and Settings pour les fichiers des sessions utilisateurs. Ensuite, les disques durs apparaissent dans poste de travail, ainsi que le panneau de configuration et ça les windoziens adorent ;)

Sous une distribution GNU/Linux, vous avez le noyau linux (et il n'y a que ça qui s'appelle linux) et le système : /boot, /bin et /sbin (binaries, programmes nécessaires au démarrage système), /lib, et qqs autres répertoires. Les autres programmes sont dans /usr (unix system ressources), les fichiers executables étant dans /usr/bin, mais bien sûr ce ne sont pas des .exe, car c'est une invention pour win (tm)(c) lol ! Les réglages sont dans /etc sous forme de fichiers de configuration, les logs et caches dans /var. Les sessions utilisateurs sont dans /home. Les disques seront montés dans /mnt. Et ce que les linuxiens adorent, c'est qu'on peut monter tous ces répertoires sur des partitions différentes, notamment le /home ! Sachez aussi que sous linux, tout est fichier. Même votre matériel est représenté par un fichier...

Voici une page du site linuxetmoi, que j'ai épuré pour des raisons de lisibilité. Elle explique l'architecture ainsi que quelques commandes. Et je vous conseille cette page 140 du site trustonme, complète et précise.

  • Commandes de base

Voici les commandes essentielles à votre survie ! Si vous ne savez rien, lisez attentivement. Si vous savez un peu, lisez. Si vous savez tout, vous n'êtes pas ici lol.

Root, c'est qui ? c'est l'administrateur, le tout puissant. Toute opération demandant les droits de root demandera un mot de passe à l'utilisateur. On ne peut pas le comparer à l'admin sous windows ... Ainsi, certains seront peut être surpris de savoir qu'on ne se loggue jamais en root, même pour administrer, car on lance des applis root tout en étant loggué en user. Cela parait évident pour un habitué de linux, mais pas du tout pour le windozien de base qui dit : moi chui fort je veux être admin :) et oui celui là est un bourrico ;)

  • Donc, on ouvre un terminal, on inscrit les commandes et on valide avec la touche entrée.
  • La flèche de direction haut permet de retrouver les commandes saisies auparavant ! Ainsi, si vous avez fait une erreur de frappe, inutile de tout retaper !! Egalement, Ctrl + R donne accès à l'historique en fonction de votre saisie.
  • La touche tab permet de faire la complétion, c'est à dire de compléter automatiquement la saisie à partir des premières lettres d'un fichier.
  • Ctrl + C met fin à la commande lancée.



  • su, sudo : permettent de s'identifier comme root, et donc d'agir en tant que tel.

su = switch user, mais su utilisé seul équivaut su root. sudo permet d'agir comme root si aucun root n'est spécifié, par défaut sur ubuntu par ex. Par exemple, je tapes su, on me demande le password, je le tapes (en aveugle), me voilà en root, je peux taper des commandes. Sur ubuntu, on utilise sudo, si je veux lancer gedit en root, je tapes : sudo gedit, et je met mon mot de passe user. Pour activer le root sur ubuntu, on fera sudo passwd root, ce qui nous invitera à créer un pass root.

  • cd, ls, pwd : permet de naviguer dans les dossiers et fichiers.

cd = change directory, ls = liste, et rappel, la touche tab qui permet d'utiliser la complétion. Par exemple, vous ouvrez un terminal, par défaut vous êtes dans votre home. On veut aller dans un dossier qui se nomme RoadtoLinux : on tapes : cd Ro+tab, c'est à dire qu'on tape 2 lettres, en respectant la casse (majuscules/min), et la touche tab complète automatiquement : cd RoadtoLinux : on tape alors entrée et on est dans le dossier. cd .. fera remonter d'un répertoire. ls permet de lister le contenu de répertoire. ls -R liste les rep et leur contenu, mais peut donner un liste énorme s'il y a trop de fichiers. ls -l donnera une liste détaillée. pwd = print working directory : rappele le chemin complet dans lequel on est. ls -l | grep renzo affichera une liste détaillée des fichiers contenant renzo.

  • cp, mv, rm : permet de copier, déplacer, renommer, supprimer des fichiers.

cp : copy "from" "to", exemple, cp /etc/X11/xorg.conf /home/renzo pour copier le fichier xorg.conf dans mon dossier personnel. mv "from" "to" : permet de renommer ou bien déplacer, par exemple : mv Capture.png Capture_01.png va renommer le fichier, et mv Capture.png archive/ va le déplacer dans le dossier archive. rm = remove, par exemple rm *.png supprime tous les fichiers png, mais pour supprimer un répertoire, il faut faire rm -r dossier.

  • cat, more, vi : voir et modifier des fichiers textes.

cat permet d'afficher un fichier texte en terminal, txt, php, conf, par ex : cat /etc/fstab pour voir vos options de montage. more permet aussi d'afficher un fichier, mais permet de dérouler le contenu s'il est plus grand que la console, pratique pour les logs. Vim est un éditeur de texte, et permet de modifier les fichiers dans un terminal. Vous avez installé les pilotes nvidia, et le server X ne démarre plus. Faites alors vi /etc/X11/xorg.conf, pour ouvrir le fichier dans vim, la touche insert pour passer en mode édition, se déplacer avec les flèches de direction, remplacer nvidia par nv ou l'inverse ; taper la touche echap pour quitter le mode édition, puis :wq pour quitter en sauvegardant, ou :q pour quitter sans sauvegarder.

  • ps, top, kill : permet d'afficher et gérer les tâches en cours.

ps -ef affiche une liste des processus actifs et leur pid. top affiche un tableau listant les tâches et leur usage cpu par ordre décroissant. Ainsi, les tâches gourmandes sont toujours en haut de liste. Taper la touche Q pour quitter. Vous pouvez ensuite killer une appli qui dérange ou qui plante, en tapant kill "pid", le pid étant le numéro affiché dans top. Par exemple totem plante et porte le pid 16096, je tape kill 16096. On peut aussi taper kill ou killall "appli", par exemple killall xmms tuera toutes les instances de xmms s'il a planté, vous pourrez ainsi le relancer.

  • chmod, chown : permet de changer les droits et le propriétaire des fichiers.

On peut le faire au clic droit dans nautilus, mais on ne peut pas tout faire, et souvent il faut être root donc c'est plus rapide de le faire en console. Par exemple, sudo chmod 777 fichier donnera tous les droits sur un fichier, et sudo chmod -R 777 dossier donnera tous les droits sur le dossier ainsi qu'à tous les fichiers de ce dossier (-R = recursive), et ça c'est très utile !!! on ne peut le faire que en console à ma connaissance. 770 donnerait les droits mais seulement à son proprio et son groupe ... clic droit propriétés permissions sur un dossier vous en dira plus ! chown = change owner, pour changer le propriétaire et le groupe d'un fichier, sudo chown -R user:group dossier, par exemple chown -R renzo:renzo /var/www m'attribue la propriété du dossier www, pour utiliser apache en local c'est sympa (mais pas super secure).

  • ifconfig : affiche les infos réseau, ip etc, un peu comme ipconfig sur win.
  • man : affiche le manuel d'une commande !

man su vous en dira plus sur la commande su ... touche entrée pour défiler, touche Q pour quitter.



Voilà, vous avez des notions. Inutile de vous dire que c'est surement imprécis ou incomplet, et que rien ne vaut un bon mois sur linux, à chercher quand on veut savoir ... Je vous conseille également cette page 130 du site trustonme, avec plus de commandes, enjoy !!